Toutes les actualités

CoP London June 2019

Les femmes déstinées à l'excellence

Mardi, 25. juin 2019

Un Cercle de paix à Londres unit des femmes représentantes de communautés et militantes pour les droits de l'homme

Du 22 au 23 juin 2019, 17 femmes, principalement venues de réseaux de réfugiés, de migrants, et de diasporas, se sont réunies pour participer à un Cercle de paix à Londres. L'objectif du week-end était d'explorer les rôles de leadership, et de dynamiser les femmes à prendre des mesures afin de construire la paix et la confiance, et d'agir pour le changement de leurs communautés. Bien que le groupe fût composé de personnes d'une variété d'âges, et venus de divers milieux, nationalités et professions, il est devenu clair que nous partagions beaucoup de similarités malgré de nos différences - particulièrement notre engagement pour accroître notre capacité de construction de la paix dans notre vie quotidienne.

Après de brèves introductions, nous avons rédigé nos principes communs, qui allaient guider les discussions du week-end. Les notions de respect et d'écoute active y était inclus. Nous étions en suite demandées de choisir une photographie prise par une facilitatrice des Cercles de paix en Roumanie, et d'expliquer comment celle-ci représentait nos sentiments/notre perspective sur notre compréhension de la paix. Cet exercice était non seulement important parce qu'il nous a permis de partager quelque chose de personnel avec le groupe pour la première fois, mais aussi à cause de la prise de conscience de notre connexion avec les femmes autour du monde qui, comme nous, participent à des Cercles de paix. Il était particulièrement spécial de savoir que deux Cercles de paix se déroulaient en même temps que le nôtre, au Cameroun et en Ouganda.

CoP London June 2019

Cette activité a été suivie d'une discussion sur nos "cercles de soucis/inquiétudes" - nos soucis personnels et communautaires, et les soucis nationaux ou mondiaux - et puis nous avons réfléchi sur comment nous pourrions alléger ces soucis dans notre sphère d'influence. Après un déjeuner délicieux ensemble, nous avons passé l'après-midi à discuter des traits que nous admirons le plus chez les bâtisseurs de paix, et aussi à réfléchir sur ce qui crée et ce qui détruit la paix dans les petits groupes.

L'élément du jour le plus poignant était certainement la première session de partage d'histoires, pendant laquelle l'opportunité a été donnée aux femmes de partager une histoire de leur vie. De nombreuses participantes ont remarqué que l'environnement du groupe semblait être un « sanctuaire », car bien qu'elles ne se connaissaient que depuis quelques heures, une confiance invisible est apparue dans le groupe, permettant aux femmes de partager honnêtement et ouvertement, sans crainte d'être jugées ou critiquées. Après avoir partagé, chaque femme a été honorée par un moment de silence dans le groupe. Bien que le partage d'histoires puisse être difficile à naviguer, il était considéré par plusieurs comme étant le moment clé du week-end, dans le parcours personnel des individus ainsi que pour le groupe plus généralement. Une participante a remarqué : « J'ai apprécié le cercle de partage d'histoires ; pouvoir écouter et apprendre de l'histoire de quelqu'un d'autre, c'était d’une grande valeur pour moi. » Une autre a dit : « Apprendre les expériences des autres femmes, a fait que je me suis rendu compte que les défis auxquels nous faisons face en tant que femmes sont tout simplement un entrainement pour devenir des artisanes de la paix influentes – c’est comme une initiation à faire du bien. »

CoP London June 2019

Le deuxième jour, le rythme était notamment plus lent que le jour précédent, permettant une réflexion plus profonde sur les concepts de la paix intérieure, et le pouvoir du pardon. Cela nous a permis de réfléchir au message principal, que la création de la paix commence à l'intérieur, et qu'afin de devenir des artisanes de paix plus efficaces, nous devons premièrement trouver et renforcer notre paix intérieure. Une participante a remarqué que : « J'ai appris l'importance de la paix, en commençant à l'échelle la plus petite - la paix intérieure. »

La discussion s'est ensuite focalisée sur les prochaines étapes proactives : comment mettre en œuvre la paix. Avec des réponses allant de lancer une nouvelle campagne contre le tribalisme dans la communauté érythréenne, à résoudre des disputes domestiques, il était incontestablement clair que les leçons et compétences obtenues avaient eu un impact incroyable sur les femmes présentes. Après une dernière session de narration d'histoires, le week-end a été clôturé avec nos promesses de concrétiser les leçons que nous avons appris du programme et de nous-mêmes.

Les réponses au Cercle de Paix, décrit par une femme comme « un cercle de beauté, de richesses, de tolérance et d'unité », étaient énormément positives, avec des remerciements sincères et une grande appréciation pour les incroyables facilitatrices Kate et Amina. Le cercle de paix est un lieu où nous pouvons « partager et briller ensemble », donnant aux femmes l'opportunité « de réfléchir en profondeur et d'apprécier le voyage de la vie, avec ses hauts et ses bas », qui « sera bénéfique pour n'importe quelle femme destinée à l'excellence. »

 

Cet événement sera suivi le 24 septembre par une collecte de fonds pour les femmes réfugiées à Londres, et un stage pour les nouveaux facilitateurs des Cercles de paix, du 1 au 2 novembre.

Contactez creatorsofpeace@iofc.org pour plus d'informations sur ces deux événements.

Notre Cercle de paix a eu lieu à la fin de la Semaine des Réfugiés #refugeeweek et le même week-end que le Great Get Together #greatgettogether.

Pour plus d'information sur le Refugees as Rebuilders Programme d'Initiatives et Changement RU, visitez : uk.iofc.org/refugees-rebuilders