Toutes les actualités

Connecter les Générations

Jeudi, 14. novembre 2019

 

Initiatives et Changement existe depuis des décennies, ayant en premier lieu été un mouvement, et n’ayant devenu une organisation formelle que récemment, ce qui signifie que nos membres sont de toutes les générations. Nous considérons ceux-ci comme un aspect unique de notre réseau – la contribution de nos membres seniors est aussi précieuse aujourd’hui que pendant leur jeunesse. En effet, notre Groupe des Anciens et autres membres seniors ont quelque chose à offrir que nos plus jeunes membres pourraient négliger à reconnaître : l’expérience d’une vie entière.

L’âgisme fait partie des divisions de la société que nous œuvrons à surmonter. Nous encourageons nos membres seniors à guider et à accompagner ceux qui chercheraient à apprendre plus sur nos valeurs. Ceci est une des tâches principales du Groupe des Anciens, la sagesse et expérience duquel donne des lignes directrices à notre réseau. Cet été passé nous avons accueilli des nouveaux membres au Groupe, dont les perspectives et le mentorat nous aideront à former notre héritage collectif. Teresa Luckhurst a nouvellement rejoint le Groupe, et nous l’avons demandé de partager ses réflexions sur la connexion des générations.

Teresa Luckhurst

« À 53 ans, j’ai été récemment nommée membre du Groupe des Anciens. J’ai été introduit à Initiatives et Changement il y a 15 ans par David et Judith Curtis. Depuis, j’ai travaillé de façon bénévole avec I&C à Sheffield, au Royaume-Uni. Au cours de ces dernières années, David a discuté avec moi de son rôle en tant qu’Ancien, et de ce que cela signifiait pour lui. Il réfléchissait à qui pourrait être intéressé d’assumer son rôle lorsque venait le moment pour lui de se retirer.

Heureusement, il pensait que je serais un bon choix ! Ainsi, c’est avec émerveillement et un profond respect que je reconnais que c’est à moi de prendre la relève. Je sens que je suis un lien entre l’ancienne génération dans la communauté d’I&C, et cette génération plus jeune qui suit dans mes pas. La sagesse que je reçois humblement de mes aînés est incroyable. J’espère y ajouter mes propres connaissances et compétences pour que nous puissions transmettre cette richesse aux jeunes membres à travers le mentorat et en s’engageant dans des conversations honnêtes.

À Caux cet été j’ai rencontré Hamza, un jeune homme du Liban dans la trentaine, qui participait au Programme des Caux Scholars. Il était un des « livres » à la bibliothèque humaine pendant le Caux Forum, auquel j’ai assisté pour écouter. Après il m’a demandé si on pouvait se rencontrer en tête à tête. On a trouvé un moment dans son emploi de temps très chargé, et on s’est assis dehors pour partager les histoires de nos vies. Hamza m’a raconté qu’il travaille également avec les jeunes. Nous avons senti que nous sommes chacun un lien pour les générations au-dessous et au-dessus de nous.

« Avec le riche passé qu’a I&C, il est important de transmettre la sagesse et les leçons de notre passé collectif et individuel. Cependant, les connaissances de l’ancienne génération ne peuvent pas être transmises bêtement comme un livre de réponses. Ce serait peut-être mieux de les transférer comme « bibliothèque humaine » : se connectant comme amis, à travers les histoires. »

 

Depuis que j’ai quitté Caux, je suis restée en contact avec Hamza à travers WhatsApp, bien qu’en tant que femme d’âge mûr je trouve que c’est un défi de suivre toutes ces technologies que les jeunes générations utilisent avec tant de facilité. À cause de notre connexion et compréhension partagées, je fais l’effort d’apprendre. Il y a tant que nous pouvons apprendre, des uns des autres, d’une génération à une autre. »